Zéro Déchet Débutant : L’Essentiel pour Commencer

27 Avr 2021 | 0 commentaires

Passer au zéro déchet… Peser sur quelques leviers pour un monde meilleur ? Ca vous tente bien. Agir contre la pollution, le gaspillage et la surconsommation ? Oui, oui, ça c’est cool ! Donc ni une ni deux, vous enfilez votre costume de… Taadaaa ! Zéro déchet débutant ! Prêt à défier le moindre détritus qui passe. Bon. Perplexité. On commence par quoi ? Un petit coup de main ? Voici l’essentiel des gestes à adopter pour commencer, achats et pratiques quotidiennes. Promis, c’est plus gratifiant que d’acheter un kit 0 déchet !

Acheter moins

S’il est une seule action à retenir du zéro déchet, c’est celle de réduire sa consommation. Moins de demande côté consommateur signifie moins de fabrication côté producteur. Et donc moins de déchets. Logique. D’ailleurs, vous n’en avez pas ras-le-caddie, vous, d’être consommateur ? Imaginons dans mille ans, un prof d’histoire :

“Je vais maintenant vous parler de la civilisation des consommateurs. Ouvrez vos cahiers. Les traces qu’a laissées cette civilisation mystérieuse nous informent que ces gens avaient un pouvoir.

— Noooon ?

— Si. Ces gens avaient le pouvoir d’achat.

—Trop cool ! Ils faisaient quoi avec ça ?

— Des pyramides de pots de yaourt.

— Ah ok, mais pour quoi faire ?

— Pour la Croissance.

— Ah ok, mais la croissance de quoi ?

— On sait pas. C’est ça, le mystère. Bon, il n’y a plus rien à dire sur cette civilisation. Fermez vos cahiers.”

Vous voulez qu’on dise du bien de vous demain ? Avant d’acheter un article, demandez-vous : 1) Si vous en avez besoin ; 2) s’il y a une alternative possible ; 3) ce qu’il en restera dans 5, 20, 100 ou 1 000 ans.

Il y a de grandes chances que vous n’achetiez rien. Vous aurez économisé vos sous-sous et gagné quelques connexions neuronales supplémentaires. Et puis, pratiquer le don ou l’échange, c’est sympa aussi.

Acheter mieux

Réfléchir à sa manière de consommer, quand on devient zéro déchet débutant, mène tout naturellement à la qualité de ce qu’on achète. Acheter mieux, ça veut dire choisir un produit tout à la fois utile, durable, biodégradable. Un produit dont vous connaissez l’origine et le mode de fabrication, dans l’idée du respect de la vie de la conception à la commercialisation. Notons qu’un produit dit naturel n’est pas forcément écologique et sain. Par exemple :

Des chaussures en cuir ont engendré : 1) Une souffrance animale (conditions d’élevage) et humaine (conditions de travail) ; 2) Des produits de pollution (tannage minéraux ou végétaux) ; 3) Des problèmes de santé (pour les tanneurs et parfois les utilisateurs). 4) Beaucoup de transports (les peaux sont arrachées en Amérique, le tannage s’effectue en Afrique du Nord, la transformation en Asie, pour une vente en Europe.).

Acheter mieux c’est aussi acheter local. Se fournir en légumes fraîchement cueillis auprès d’un maraîcher voisin non bio est plus cohérent, dans une démarche 0 déchet qu’acheter en grande surface des légumes bio d’Espagne (qui n’ont connu ni la terre ni le soleil) dans un emballage recyclable. Voyez l’idée ?

Pensez à la récup’ et aux achats d’occasion. Vous courcircuitez ainsi toute une débauche de déchets.

S’il vous faut acheter un outil, préférez le manuel plutôt qu’électrique. Il risque moins de vous lâcher et est plus facilement réparable.

Refuser le jetable

Considérer chaque objet comme devant durer toute la vie, c’était le fonctionnement de nos ancêtres au cours de millions d’années. Notre culture des objets jetables a un peu plus de 50 ans et elle produit des montagnes de détritus sur terre et cinq continents de plastiques dans les océans.

Le jetable, c’est moche et c’est bête : serviettes en papier, sacs à usage unique, couches, assiettes en carton, gobelets, les touillettes, pailles, mouchoirs, etc. Vous méritez mieux. Tout cela peut sans regret être oublié ou remplacé par des produits lavables, comme les mouchoirs en tissu, les couches lavables, les chiffons, etc.

Oubliez l’éponge, ce nid à microbes à la durée de vie limitée. Oubliez l’alu qui peut être remplacé par une assiette. Oubliez aussi les piles. Rechargeables ou pas, elles représentent une catastrophe environnementale (vidéo de 4 minutes) . Zéro gaspi on a dit, cher débutant zéro déchet ! Revenez à l’essentiel. Cherchez l’alternative moins délétère, il y en a toujours. Vous en aurez quelques exemples plus loin.

Proscrire les emballages

Atteindre le zéro plastique, c’est la grosse urgence. Cette matière non recyclable ne cause que trop de dommage pour un bénéfice maigrichon. Le pire et le plus facile à bannir sont les emballages qui encombrent votre poubelle. Lors de vos achats, choisissez des produits en vrac ou le moins emballé possible.

Pour trouver plus de vrac, rendez-vous sur les marchés, vous aurez en plus un produit frais à un meilleur rapport qualité-prix (pour certains produits de supermarché, l’emballage représente plus de la moitié du tarif.) . Vous pourrez en plus leur tendre votre contenant : sac en tissu, bocal ou boite. Et puis une bonne partie des fruits et légumes n’ont aucunement besoin de sac, en fait. Un panier et zou, bananes, melons, avocats, agrumes, pommes s’y mélangent comme des petits fous.

Désencombrer

Portez un regard attentif sur votre cadre de vie. Avez-vous besoin de tout ce que vous avez dans la maison. Utilisez-vous tout ce qu’il y a dans vos placards ? Vêtements, ustensiles de cuisine ? Votre micro-onde fait doublon avec la gazinière, votre cafetière à expresso et ses dosettes jetables ne fait même pas du bon café. Aimez-vous tous les objets qui remplissent votre maison ? Est-ce que vous les utilisez régulièrement ?

Cherchez le “Made in...” derrière vos objets. Parions que vous trouvez beaucoup de “… China” sans intérêt ni qualité. Vous l’avez compris, un tri peut s’avérer libérateur. Ce robot censé vous simplifier la vie est juste… Volumineux, ce cadeau reçu ne vous plaît pas, ces vêtements vous ne les mettez jamais. Ne craignez pas de vous débarrasser du superflu, il vous en restera toujours ! Mais attention, il ne s’agit pas de tout jeter ! Attendez la fin de vie de l’objet ou bien donnez-le, vendez-le. Des idées pour ranger comme un warrior du superflu dans le livre de Marie Kondo.

La Magie du rangement
La Magie du rangement
magie|Rangement; KONDO, Marie (Author)
6,95 EUR

Entretenir au naturel

Une maison zéro déchet moins encombrée c’est bien, mais il faut aussi qu’elle soit plus saine. Encore une fois, servez-vous de vos yeux et de vos neurones : lisez les compositions de vos produits d’entretien, de vos cosmétiques. Sont-elles douteuses, y-a-t-il plusieurs produits : un pour les vitres, un pour la baignoire, un pour les sols, etc. Et puis dans la salle de bain un démaquillant, une lotion hydratante pour le visage, le cou, l’orteil gauche, l’oreille droite ?

Dans votre placard, trois produits d’entretien : bicarbonate, vinaigre et savon noir s’occupent de tout dans la maison. Enfin, avec votre bonne volonté et votre huile de coude, quand même. Savez-vous qu’il y a 47 utilisations possibles du bicarbonate et 42 usages du vinaigre blanc ? Quant au savon noir liquide, il se défend pas mal aussi.

Faire soi-même

Mais non, il ne s’agit pas de refaire… Le monde (quoique…) . Juste par exemple fabriquer son petit dentifrice maison ou un shampoing sec avec de la fécule de maïs, un gel pour les cheveux avec du gel de lin. Vous pouvez produire vos pastilles de lave-vaisselle, rien de compliqué, faire votre lessive ou simplement utiliser des paillettes de savon de marseille (ou le râper, c’est fastoche) à la place de votre lessive habituelle. Ça lave très bien à toutes températures. Tiens, essayez donc ce DIY de tawashi, une éponge rigolote qui pourra orner fièrement, et pour longtemps, votre évier.

À la place des cosmétiques chimiques, usez et abusez des produits alimentaires : masque à l’huile d’olive pour les cheveux, yaourt pour le visage, marc de café en gommage pour le corps, intérieur de peau d’orange pour les dents, miel, œuf, fruits divers ont chacun leurs qualités pour soigner votre personne, sans effets secondaires et déchets supplémentaires. Plus sophistiquées (mais faciles) sont les recettes du déodorant solide ou de savon d’Alep.

Si vous ne vous sentez décidément pas l’âme d’un chimiste en herbe, on trouve pléthore de cosmétiques solides dans les magasins bio.

Faire soi-même veut dire aussi réparer, recoller, rafistoler et souvent… Embellir, patiner, affectionner. Au Japon, c’est tout un art, qu’on appelle le Wabi Sabi. Si vous ne vous sentez pas non plus l’âme d’un bricolo, mettez-vous en quête d’un lieu de réparation, genre repair’café. Il y a de grandes chances qu’il devienne une de vos adresses fétiches.

Faire la cuisine en zéro déchet

N’épluchez pas vos légumes bio (pomme de terre, carottes, champignons, etc) . Vous profiterez mieux des vitamines qui sont en majeure partie concentrées dans la peau, et vous remplirez moins votre poubelle ou votre compost. Vous vous la pétez avec votre compost, ok, mais ce n’est pas une raison pour le remplir à tout bout de champ. L’idée, souvenez-vous, jeune Padawan, c’est le zéro déchet.Vous trouverez d’autres idées sur la page des 18 gestes zéro déchet dans la cuisine concoctée pour vous.

Et puis buvez l’eau du robinet, nom de nom, pour notre avenir à tous ! Ou adoptez des alternatives aux bouteilles en plastique.

Des conseils et les principes de base, pour faire ses grands débuts dans le zéro wast, le zéro gaspi, bref le zéro déchet. Faciles, simples et économiques. Pour une vie plus sympa, plus grande et plus généreuse !

Epinglez cet article

Collectionner les “R” pour changer d’air

Vous connaissez les 6 R ? Ils sont tirés du livre de Béa Johnson qui vit le zéro déchet à fond. Ils résument à peu près ce que vous venez de lire : refuser, réduire, réutiliser, réparer, recycler et nous avons ajouté restituer. Complétez avec ce qui vous parle : réfléchir, réaliser, résister, rire.

Zéro déchet
Zéro déchet
Béa Johnson (Author)
17,00 EUR

Dans votre prau de zéro déchet débutant, vous trouverez peut-être que certains changements prennent du temps. D’autres viendront naturellement. Mais ce qui est évident, c’est que les différentes actions que vous mènerez se croisent, se relient et s’enrichissent si bien l’une l’autre que vous ne pouvez qu’avancer. Et grandir. Et plus vous avancez dans votre démarche, plus votre conscience grandit, et plus vos actions deviennent faciles, évidentes.

Dernière mise à jour le 2021-05-11 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Quels livres zéro déchet ? Le top des ouvrages pour s’inspirer

Quels livres zéro déchet ? Le top des ouvrages pour s’inspirer

Pour avoir sous les yeux les solutions pratiques pour réduire ses déchets, rien de tel qu’un bon vieux livre zéro déchet. A feuilleter, à lire et relire pour s’inspirer des auteurs, ceux qui luttent pour déconditionner les produits et les esprits. L’expérience des...

Les Alternatives à l’Eau en Bouteille Plastique

Les Alternatives à l’Eau en Bouteille Plastique

Comment et par quoi remplacer les bouteilles en plastique à usage unique ? On fait le le point sur les différentes alternatives zéro déchet. Bouteilles réutilisables en terre cuite, gourdes en inox, en verre ou même biodégradable… Tout, mais sans plastique. Pourquoi...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This