Routine beauté : 7 étapes essentielles pour viser le zéro déchet

30 Juin 2020 | 0 commentaires

Passer à l’essentiel avec une routine beauté plus simple et naturelle, ça vous titille. Vous éprouvez le besoin de respecter et de préserver la beauté de votre peau en même temps que celle de la planète. Minimiser son impact sur l’environnement tout en se facilitant la vie procèdent de la même démarche. C’est le principe du zéro déchet : simplifier les gestes quotidiens en économisant son temps et son argent. Les sept étapes essentielles proposées ici débutent par une mise au point de vos besoins en matière de soins cosmétiques. Vous saurez comment consommer mieux et moins de produits de beauté au quotidien. Pour finir, vous pourrez tester des soins maison pour la peau et les cheveux, naturels faciles et rapides.

01

Définir ses besoins pour une routine beauté écologique

Tous différents, nous avons chacun des besoins spécifiques. Pourtant ces besoins particuliers sont des détails microscopiques au regard d’une évidence : nous sommes tous pareils au niveau physiologique. Qu’est-ce qui assure les 9/10 des besoins de la peau ? Son état reflète d’une part l’état de l’intestin et d’autre part le niveau d’hydratation du corps. Manger des aliments qui vous font du bien, boire suffisamment et mener une bonne hygiène de vie, voici ce qui maintient le fonctionnement optimum de l’épiderme. Le 1/10 restant ? C’est votre routine beauté : maintenir un minimum de propreté et de protection à votre aimable personne. Au niveau du visage, éviter autant que possible les contractions involontaires des muscles peauciers (ah, le stress!) et les masser pour conserver un bon échange des fluides.

Faire l’état des lieux des placards de sa salle de bain

Comptez la totalité de vos produits de soin, pour voir où vous en êtes : shampoings, après-shampoing, gels coiffants, gels douche, déodorants, dentifrices, masques, exfoliants, maquillage, vernis à ongles, crèmes pour le décolleté, pour les yeux, la zone T, les mains, les pieds, les fesses, les ongles, etc. Que vous achetiez des cosmétiques bio ou pas, les sirènes des fabricants vous harcèlent à l’unisson, créant de nouveaux besoins pour inciter à la surconsommation. Prenez un temps de réflexion avant d’acheter : votre peau a-t-elle vraiment collagène marin ? Non, car cet ingrédient est sans effet sur la peau humaine. Cette lotion haut de gamme au parabène, au sodium laureth sulfate et au triclosan est-elle crédible ? Hum, sans commentaires.

02

03

Choisir des produits cosmétiques multi-usages

Remplacer ses produits de beauté chimiques par du naturel se fait progressivement, au fur et à mesure que les anciens pots se vident et que vous vous informez. L’achat de basiques naturels pour une routine beauté se fait posément, en réfléchissant à votre usage personnel. Moins d’achat, c’est moins de production de déchet. Relevez le défi de consommer moins avec un produit cosmétique aux multiples vertus : une huile végétale, noisette ou chanvre par exemple, nettoie la peau, la traite, la nourrit et peut aromatiser une salade ; le cacao et la cannelle se mélangent pour faire office de fard à paupières, poudre de soleil et camouflage de racines de cheveux entre deux colorations. En matière de coloration, les poudres de plantes tinctoriales offrent une alternative aux colorations capillaires chimiques. L’indigo, le katam ou le henné ont une action traitante, gainante, illuminatrice sans polluer l’eau et le corps. Dommage que ce soit des produits d’importation indienne.

Privilégier les soins d’hygiène en mode sans déchets

Les savons, c’est du solide ! Les cosmétiques solides comme les savons saponifiés à froid et le savon d’Alep, c’est moins d’emballage, une composition respectueuse de la peau et de l’environnement. La saponification à froid garantit un maintien de la glycérine végétale dans le produit fini. Contrairement aux produits de toilette chimiques, le savon à froid préserve le précieux film hydrolipidique de l’épiderme, épargnant du même coup un soin hydratant. Autres alliés incontournables d’une consommation zéro déchets, les accessoires d’hygiène durables, comme un bon vieux rasoir de sûreté à lames rechargeables, une lime à ongles en pierre ou en verre, une brosse à dents dont l’embout seul se change. Parce que les emballages, en particulier le plastique, nous mènent dans l’impasse mortifère.

04

05

Repérer les cosmétiques vraiment sans toxiques

Pour votre santé, votre beauté et la nature, préférez les produits de beauté écologiques fabriqués localement. Méfiez-vous aussi du greenwashing qui fait passer un produit pour « naturel » avec quelques fleurettes sur l’emballage ou une mention « sans paraben » qui n’exclue pas la présence d’autres ingrédients nocifs. Les cosmétiques écologiques ne se trouvent pas en grandes surfaces ni en pharmacie, mais plutôt en magasins bio ou direct chez le producteur. Scrutez la composition du produit, mais aussi interrogez-vous sur sa pertinence. Par exemple ? Savez-vous que le dentifrice n’est pas nécessaire à l’hygiène de la bouche ? Un brossage méticuleux à l’eau suffit. Votre dentiste vous le confirmera.

Fabriquer ses cosmétiques soi-même

Concocter ses cosmétiques à la maison a beaucoup d’avantages. Choisir la concentration et les ingrédients en totale fusion avec ses besoins potentialise l’efficacité du produit. C’est un luxe à s’offrir, agréable, valorisant, abordable… Moyennant quelques précautions d’hygiène bien sûr, mais surtout de bon sens. Le côté ludique de la chose, les commerces en ligne de home made l’ont bien compris. Soyez vigilant, ils vous travaillent au corps pour vous pousser à multiplier les achats de principes actifs, huiles, poudres et autres trésors indispensables, tous joliment présentés. Tous essences du vivant produites à grande échelle et importés des quatre coins du monde. Résultat ? Retour à la case départ avec des placards débordants de produits sains certes, mais finalement peu éthiques. Le principe du zéro déchet est lié au minimalisme et à la simplicité. Ne le perdez pas de vue !

06

07

Tester les soins DIY : des recettes maison minimalistes

Les basiques d’une routine beauté minimaliste et écolo habitent tout autant la salle de bain que la cuisine. C’est ça, l’esprit zéro déchet ! Voici par exemple le bicarbonate de soude qui nettoie la peau, les dents et les cheveux, tout comme l’argile. Le vinaigre de cidre se vaporise en rinçage sur les cheveux pour les faire briller ou se dilue dans le bain pour assainir la peau.

Vous voulez passer à la pratique ? Essayez donc ces deux produits, la fécule de maïs et l’eau de riz dans des recettes maison pour la peau avec des ingrédients simples et pas chers.

Recettes de soins avec la fécule de maïs

L’amidon de maïs se trouve dans n’importe quel magasin d’alimentation et coûte trois fois rien. En plus d’être utile en cuisine, cet ingrédient vous fait une beauté de la tête aux pieds (presque) :

  • en shampoing sec, mélangez la fécule au cacao ou à la cannelle pour qu’elle se mêle à la teinte de vos cheveux. Appliquez avec un pinceau large, massez pour répartir. Laissez agir quelques minutes et brossez. Vous pouvez l’appliquer le soir au coucher ; le lendemain, un petit coup de brosse et hop ! Cheveux légers et frais pour la journée ;
  • en masque pour la peau, avec un yaourt, la fécule apaise les irritations. Avec un peu d’argile et un soupçon de bicarbonate de soude, elle désincruste, affine le grain de la peau et la matifie ;
  • pour un teint unifié et velouté, posez en poudre libre à la houppette. Les carnations mates la mélangeront à de la cannelle en poudre ;
  • en complément d’un fond de teint ou en base de fard à paupières, elle fait office de fixateur.

L’eau de riz et ses vertus beauté

Gardez l’eau de cuisson du riz. Elle contient une forte proportion d’antioxydants, de vitamines et de minéraux :

  • en après-shampoing, laissez agir quelques minutes puis rincer. Elle lisse et fortifie la fibre capillaire ;
  • en friction sur les cheveux humides, elle discipline, lustre et illumine la chevelure ;
  • en masque, elle hydrate, adoucit, régénère l’épiderme. Elle resserre les pores, stimule et donne de l’éclat à la peau ;
  • la farine de riz, cette poudre de riz qu’appréciaient tant les ducs et les marquises des siècles passés, offre à votre teint ses qualités unifiantes et matifiantes ainsi qu’une excellente protection solaire.

Pour prolonger l’expérience et confirmer la validité de votre sage décision, découvrez ici des solutions alternatives à vos produits de salle de bain.

Epinglez cet article

Une routine beauté qui préserve la beauté de la planète, c'est possible. Et même indispensable. L'avantage : gain de temps, d'argent et de place !

Retrouvez plus d’idées sur notre tableau Pinterest :

La Slow-Cosmétique : le guide complet

La Slow-Cosmétique : le guide complet

Depuis plusieurs années maintenant, nous sommes de plus en plus nombreux à souhaiter le retour des produits naturels et écologiques. Et sont encore plus nombreux aujourd'hui ceux qui souhaitent des produits naturels, écologiques, cruelty free et végane. Ainsi est né...

6 bonnes raisons de passer aux cosmétiques solides

6 bonnes raisons de passer aux cosmétiques solides

La cosmétologie industrielle a engendré une consommation délirante d'énergie, d'eau et une production insensée de déchets. Et voilà qu'arrivent les cosmétiques solides, avec le produit phare : le savon. Retour aux fondamentaux et au bon sens. Et à la possibilité...

Pourquoi et comment passer au dentifrice solide ?

Pourquoi et comment passer au dentifrice solide ?

Parmi les cosmétiques solides et éco-responsables qui permettent de réduire les emballages et de privilégier les produits naturels dans sa salle de bain, on se penche aujourd’hui sur le dentifrice. Si vous en avez assez des tubes en...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This