Les 6 Essentiels Pour Un Bébé Zéro Déchet

21 Juil 2020 | 0 commentaires

L’arrivée de bébé est souvent l’occasion de s’interroger sur ses valeurs, sur son mode de vie et sur l’exemple à transmettre à sa progéniture. Vous êtes sur le chemin d’une vie plus simple et plus éthique. Vous souhaitez savoir comment adapter vos nouvelles habitudes de parents à votre quotidien de type minimaliste. Privilégier le recyclable et le compostable, est ce compatible avec les besoins d’un nouveau-né ? Sera-t-il possible de gérer la liste impressionnante des achats de puériculture, des couches et l’hygiène de bébé tout en limitant son impact sur l’environnement ? Dans cet article, vous trouverez les réponses à ces questions. Avec ces 6 essentiels pour un bébé zéro déchets, vous verrez que finalement un petit enfant a besoin de beaucoup, en même temps que de peu de choses : peu de matériel et beaucoup d’immatériel, eh oui, l’amour !

1. Distinguer l’essentiel de l’accessoire

L’essentiel pour un bébé, c’est quoi ? Dormir quand il est fatigué, manger quand il a faim, être au chaud et au propre. Bref, il a juste besoin de beaucoup d’amour et de sécurité. C’est suffisamment important pour ne rien y ajouter. Il vous faudra de l’organisation, c’est incontournable dès qu’un bébé entre dans le cercle familial. Mais pour respecter votre démarche de parents zéro déchets, il vous faudra surtout de la lucidité et du recul afin de résister aux incitations tous azimuts à consommer. Discutez, échanger vos idées entre papa et maman. Soyez ouverts et inventifs, faites à votre petit une place de choix, aménagée à votre façon. Arpentez les vide-greniers pour acheter d’occasion, privilégiez le fait-maison. Prenez-le comme un jeu entre vous, à celui que sera le plus malin, le plus inventif.  « C’est moakiléfé ! » , deviendra votre refrain préféré lorsque vous brandirez le doudou de l’héritier ou déploierez victorieusement votre lingette maison pour essuyer son bavou. 

2. Le minimum en matériel de puériculture

À en croire les magazines, votre enfant ne pourra survivre sans poussette, table à langer, parc, trotteur, baby-phone, tétine, mobile, tour de lit, etc. Le choix vous appartient, mais selon votre quotidien, votre aménagement intérieur et extérieur, l’équipement bébé indispensable deviendra vite encombrant, voire franchement pénible. Une table à langer qui ne trouvera plus usage d’ici quelque temps peut très bien être remplacée par une commode ou tout autre meuble sur lequel vous poserez un matelas à langer. Pensez aussi que ledit meuble peut se trouver dans la salle de bain, ce qui vous facilitera le change grâce à la proximité d’un lavabo. De même, la poussette peut s’avérer superflue en ville : une écharpe de portage est souvent largement plébiscitée par les parents qui la trouvent plus pratique. Pensez alors à vous faire expliquer la technique de nouage, pour bien l’adapter à l’âge de votre merveilleux rejeton. Le siège et le lit peuvent être évolutifs pour vous éviter d’en changer, allez voir du côté des occasion où vous trouverez de beaux produits à moitié prix. Évitez juste le siège-auto d’occasion, pour plus de sécurité.

3. Les produits basiques pour l’hygiène de l’enfant

Pour la toilette de junior zéro déchet, pas besoin d’une foule de produits. Oubliez les produits cosmétiques pour sa peau délicate. De l’eau et un gant suffisent en général pour le change et ponctuellement du liniment oléo-calcaire. Pour le bain, à faire seulement deux à trois fois par semaine, vous pouvez utiliser un savon saponifié à froid. Si vous l’allaitez, un peu de votre lait sur son visage ou dans l’eau de son bain adoucira merveilleusement son épiderme irrité. Les langes, ces larges carrés lavables en double gaze, offrent aussi leur douceur à plein d’usages : ils se font lingettes, protection contre le soleil, serviette, couche de renfort, torchon, doudou, etc. Que vous faut-il encore ? Du sérum physiologique, de l’huile végétale bio, un mouche-bébé et voilà la trousse de toilette du bébé zéro déchets. L’achat d’une petite baignoire est-il indispensable ? C’est vous qui voyez, mais considérez votre évier : peut-être pourrait-il faire office de baignoire, avec sa hauteur confortable.

4. Les jouets incontournables pour bébé

Dans ses premiers mois, un bébé n’a vraiment pas besoin de jouet. Tout ce qui l’entoure le sollicite à plein temps. Les deux seuls jouets qui lui importent, c’est papa et maman. Votre amour, votre voix, vos câlins lui suffisent. Plus tard, un pot de yaourt vide, une passoire, un carton d’emballage, une pomme de pin ou une revue feront les meilleurs joujoux du monde. Mais votre enfant recevra probablement des cadeaux. Si vous optez pour une liste de naissance zéro déchet, soyez clair et ferme dans vos demandes afin que l’on respecte vos valeurs. Demandez de préférence des jouets en matière noble : bois non traité,  matières biologiques, sans pile, sans lumière qui clignote ou tintamarre agressif. Vous pouvez aussi de votre côté lui offrir des jouets de seconde main, le choix est aussi vaste que le neuf.

5. Les vêtements d’occasion pour bout de chou

Un bébé grandit si vite qu’il n’use pas les vêtements. Vous pourrez faire totalement sa garde-robe  avec des habits d’occasion (pour les nouveaux-nés, des bodies et des pyjamas suffisent.) . Ils ont  souvent encore l’étiquette. Les vêtements de seconde main qui ont déjà été lavés ont l’avantage d’être débarrassés d’une bonne partie des produits toxiques d’apprêt. Ils ont aussi gagné en souplesse et en confort. 

6. Les couches lavables

Ah, les couches jetables…

Les chiffres de Pampers et compagnie

1 couche jetable = 1 verre de pétrole brut et met 500 ans à se dégrader. La vie d’un bébé, c’est une moyenne de 4 500 couches, soit une tonne de déchets, soit de quoi remplir le volume de sa chambre (35 m3). Dans une ville moyenne, cela représente 6 000 tonnes de couches dont on ne sait pas se débarrasser. Sans compter le budget que cela représente, la composition plus que douteuse et les emballages qui les accompagnent. On arrête là ces chiffres vertigineux  ?

Les alternatives à la couche jetable

  1. Les couches dites « écologiques » sont jetables et ne sont ni biodégradables, ni recyclables. Elles ne contiennent ni lotion, ni parfum, ni chlore.
  2. La HNI (hygiène naturelle infantile) consiste à porter attention au rythme d’élimination de l’enfant et aux signaux « avant-coureurs » de la dite élimination. Zéro déchet donc, car zéro couche.
  3. Les couches lavables ont le vent en poupe. Elles ne posent pas de difficulté particulière et demande juste un peu d’organisation pour gérer les tournées de lave-linge. Si vous êtes dubitatif, vous pouvez tester les couches lavables en location. Si, si, ça existe et ça permet d’essayer différents modèles.

Avec ce petit tour d’horizon des essentiels bébé zéro déchets, vous avez compris que vous gagnez du temps de courses chronophages, que vous profitez d’économies appréciables et surtout, vous faites des choix éclairés, directement en phase avec les besoins de votre enfant. C’est évidemment une base que vous adaptez comme bon vous semble. Rien ne vous empêche, par exemple, d’acheter par ci par là, au fur et à mesure de vos besoins.

Une cuisine zéro déchet, c’est bien aussi.  C’est ici !

Epinglez cet article

Comment élever son bébé en respectant un mode de vie zéro déchets ? Tout sur le matériel de puériculture, les vêtements, les jouets et l'hygiène.

Retrouvez plus d’idées sur notre tableau Pinterest :

Comment limiter son impact environnemental à l’arrivée de bébé

Comment limiter son impact environnemental à l’arrivée de bébé

Devenir parent, c’est se lancer dans une grande aventure sans jamais être totalement préparé à ce qui nous attend, c’est changer radicalement de mode de vie et se poser de nombreuses questions qui ne nous avaient jamais effleuré l’esprit auparavant.

10 activités pour occuper les enfants pendant 5 jours

10 activités pour occuper les enfants pendant 5 jours

Le confinement nécessaire pour limiter l’épidémie de Coronavirus a été mis en place en France. Vous êtes bloqués à la maison avec vos enfants de 3 à 6 ans. Menu de la semaine pour les occuper ! Jour 1 : Batch-cooking pâtissier et biologie végétale Le matin Mettez à...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This